Hébergement de site internet et blog

Posté par francevoyage le 14 octobre 2008 - 4:36 | Catégorie: astuces internet.

L’article précédent donnait quelques conseils pour améliorer son référencement mais peut-être en êtes-vous encore à l’étape précédente qui consiste à trouver un bon hébergeur pour votre site ou votre blog.

Pour rappel, un hébergeur est une société qui possède plusieurs serveurs allumés en permanence et qui loue de l’espace aux webmasters sur ces serveurs pour y stocker leur site ou blog. Ainsi les pages sont accessibles aux internautes à toute heure du jour et de la nuit.

LES BASES DU WEB

Me rappelant mes débuts et la confusion entre tous ces termes nouveaux, voici un bref récapitulatif destiné aux novices. Que les initiés passent tout de suite au chapître suivant. Attention l’info est concentrée, accrochez-vous bien.

Internet est un gigantesque réseau d’ordinateurs tous reliés entre eux et allumés en permanence. Ils sont appelés serveurs et ils vous envoient à la demande les pages des sites qui y sont stockés. Les requêtes sont envoyées depuis votre ordinateur sous forme d’adresse url : le fameux http://www.machintruc.com/la-page-que-je-veux.htm où www.machintruc.com est le nom de domaine.

Pour vous connecter au réseau internet depuis votre ordinateur, vous avez recours à un fournisseur d’accès ou FAI. C’est Skynet, Belgacom, Tele2, Alice, Orange, Free, Neuf, etc… Bref celui qui vous fournit l’ADSL. Certains fournisseurs d’accès offrent d’office à leurs abonnés un espace web gratuit de quelques Méga. Dès lors, il arrive qu’on confonde parfois fournisseur d’accès et hébergeur.

C’est votre navigateur (Internet Explorer, Firefox, Netscape, Safari ou Opéra) qui traduit votre demande en jargon informatique (selon un protocole appelé Hyper Text Transfer Protocol ou http) et l’envoie vers un serveur DNS ou Domain Name Server qui s’occupe de la diriger vers le serveur où le site et la page sont stockés. Le serveur DNS est une sorte de centre de tri qui sait où le site est physiquement hébergé et qui envoie la demande à son destinataire en passant de serveur en serveur.

Tout ordinateur relié au réseau est identifié par une adresse IP, une série de 4 nombres allant de 0 à 256 du style 102.76.256.74. Le serveur qui héberge votre site a donc une adresse IP fixe et bien définie. Comme il est plus facile pour les humains de retenir des mots plutôt que des chiffres, on a inventé les noms de domaine.

Enregistrer un nom de domaine consiste à prévenir tous les serveurs DNS du monde entier que le site correspondant à ce nom de domaine est hébergé à telle adresse IP. On peut donc changer d’hébergeur (stocker son site ailleurs) sans changer de nom de domaine. Il suffit d’avertir les serveurs DNS que l’adresse IP correspondante a changé.

Le rôle du serveur DNS est de retenir toutes ces correspondances et transférer la demande au bon endroit. Tous les fichiers qui composent la page sont alors envoyés en suivant le chemin inverse vers votre ordinateur. Le navigateur retraduit le jargon informatique en données graphiques et la page demandée s’affiche sur votre écran. Notez que votre ordinateur a aussi une adresse IP mais qui varie à chaque connexion.

QUEL HEBERGEUR CHOISIR ?

Les critères à prendre en compte lorsqu’on choisit un hébergeur sont généralement le prix, l’espace disponible, la géolocalisation du serveur, le langage de programmation, les bases de données, les services offerts tels que nombre d’adresses e-mail, support technique, anti-spam, anti-virus et compagnie.

Comme dit plus haut, certains fournisseurs d’accès offrent à leur abonné un espace web gratuit. Mais généralement, l’espace est limité (100 Mb), il n’y a pas de langage php, ni de base de données disponible. De plus, le nom de domaine est du style http://users.skynet.be/votrenom ou http://votrenom.free.fr Cela peut suffire pour commencer.

Il y a aussi des hébergeurs qui vous proposent de l’espace gratuit mais ces sociétés ne sont pas philanthropes et en échange de leurs bons services, vous verrez vos pages infestées de publicité et de popup plus énervants les uns que les autres pour vos visiteurs. C’est le prix à payer pour ne rien payer. De plus, là aussi les services sont plus que limités. De nos jours, il n’existe plus de bons tuyaux dans ce domaine.

Pourquoi ne pas envisager alors de payer quelques euros pour bénéficier de votre propre nom de domaine et d’un hébergement offrant plus de possibilités ? Depuis bientôt un an, je suis chez One.com et n’ai jamais eu à m’en plaindre. Bien au contraire. L’espace disponible pour 1,25 Euro par mois est passé de 1000 Mb à 3000 Mb sans supplément quand One a développé une galerie photo livrée clé en main il y a quelques mois.

Même si vous n’y connaissez rien en html, vous pouvez créer votre site, votre galerie photo ou votre blog en 3 clics. Choisir son apparence, changer les couleurs … Et ceux qui s’y connaissent pourront utiliser les langages PHP, ASP et disposer d’une base de données MySQL, indispensable pour développer des pages dynamiques, une photothèque PhpWebGallery ou créer un blog Wordpress.

J’ajouterais aux avantages, le Live Help 24h/24h, un système de chat pour poser ses questions en direct à un technicien en français ou en anglais. Je l’ai déjà testé la nuit et le dimanche. Il y a toujours quelqu’un de l’autre côté de l’écran pour vous aider.

Tenté par One.com ? Découvrez alors leur site en suivant ces liens :

Pour la Belgique :


Pour la France :

07 GIF Banner

Pour les belges, le nom de domaine en .be est même offert la première année ! Si vous avez déjà un nom de domaine, pas de problème, One s’occupe du transfert et de prévenir les DNS.

OVH.com, où j’étais avant, propose également des hébergements fiables et pas chers, adaptés à vos besoins réels. Mais à prix égal, vous aurez moins de services et d’espace. Par contre, OVH propose des solutions variées pour les associations, les entreprises ou les webmasters gérant les sites de plusieurs clients. Ainsi, il est possible d’héberger plusieurs sites différents sur le même espace loué et de lier chacun à un nom de domaine différent.

Pour héberger les sites de grosses sociétés où la sécurité est cruciale (back-up, anti-virus et anti-spam), où le traffic nécessite une large bande passante, avec gestion de nombreuses adresses e-mail (pour tous les membres du personnel, par exemple), sous-domaines, bases de données illimitées, etc … c’est plutôt infomaniak.ch que je recommanderais. La boîte est suisse et donc hyper fiable mais les prix sont à la hauteur du service : 90 Euro TTC la première année puis 120 Eur les années suivantes. Pour une entreprise ou une grosse asbl, le coût est plus que raisonnable mais pour un particulier, cela revient cher et excède probablement ses réels besoins. Notez que le nom de domaine est inclus.

Le tout dernier point concerne la géolocalisation. Il vaut toujours mieux choisir un hébergeur dont les serveurs sont situés à proximité de chez vous et de votre public cible çàd dans un pays limitrophe. Le téléchargement des pages n’en sera que plus rapide. Bref, si votre site s’adresse aux français, belges et suisses, inutile d’héberger votre site en Amérique. Les pages devront traverser l’Atlantique avant de s’afficher et la mise à jour de votre site prendra plus de temps.

De plus, Google semble aussi tenir compte du critère de géolocalisation dans le référencement. Il sera très difficile par exemple pour un site hébergé en France d’attirer du public anglophone même si le site est entièrement rédigé en anglais.

4 Réponses à Hébergement de site internet et blog

  1. ExtraPaul

    Beau travail de vulgarisation France!
    Si je dois encore expliquer le web à un débutant, je l’enverrai sur cette page, c’est sûr!

  2. divin Marquis

    Créer son propre blog chez WodPress gratuitement en 3 clics (3GB)
    http://en.wordpress.com/signup/

  3. clikelb

    beau travail …

  4. Davy

    Merci pour ce tour d’horizon des hébergeurs. L’hébergement mutualisé est une très bonne solution pour lancer son blog, mais une fois que l’on commence à rencontrer le succès, sauter le pas vers un serveur dédié est à réfléchir à 2 fois, car si des hébergements dédiés commence à 10€/mois (jusqu’à 300€/mois quand même), il faut savoir qu’on est tout seul, en cas de panne du serveur, il faut de très bonne base en informatique pour s’en sortir. L’autre option, proposer par quelques hébergeurs est une solution intermédiaire d’hébergement mutualisé “haut de gamme”.