Home | News | Albums | Carnets | Belgique | Phototheque | Tirages | Livres | Auteur | Droits & tarifs | Contact | Liens | Plan site | Blog |
 
 Index des sites
 Reykjavik 1 2 3 4
 Blue Lagoon
 Cercle d'or 1 2 3
 Piste Kjolur 1 2 3
 Le Nord 1 2 3 4
 Lac Myvatn 1 2 3 4 5
 Tjornes 1 2 3 4
 Désert intérieur 1 2 3
 Sprengisandur 1 2 3 4
 Landmannalaugar 1 2 3
 Kirkjubaejarklaustur
 Nupsstadur Vatnajokull
 Skaftafell Svinafell
 Jokulsarlon 1 2
 Vik Dyrholaey Skogar
 Thorsmork Seljalandsfoss
 Iles Vestmann Heimaey
 volcan Hekla
 Stong & Gjain
 Hveragerdi
 
 Introduction
 Carte
 Climat et météo
 Histoire 1 2 3
 Economie
 Géologie
 Géographie
 Infos pratiques
 Liens sur Islande
 Bibliographie
 Album photos
 Vidéos
 Phototheque
 LIVRE PHOTO
 
 Baleines
 Chevaux islandais
 Oiseaux d'Islande
 Chutes & cascades
 Lacs d'Islande
 Volcans d'Islande
 Pistes 4x4 & gués
 Langue & Lexique
 Jol ou Noël islandais
 Sagas islandaises
 Saga Njall le Brûlé
 Trolls & Elfes
 Eruption Eyjafjoll 2010
 Eruption Grimsvotn 2011
 Eruption Holuhraun 2014
 Bardarbunga 1
2 3 4 5 6 7
 Eruption Holuhraun 2015
 
Eruption mars 2010

Evolution de l'éruption à Fimmvorduhals

Eruption sous glaciaire

Consultez d'abord les pages 1 et 2 pour comprendre la suite. En résumé, le volcan Eyjafjallajokull ou Eyjafjöll est entré en éruption le 20 mars 2010 à Fimmvörðuháls dans le sud de l'Islande. La veille du 1er avril, une nouvelle fissure éruptive s'est ouverte perpendiculaire à la première. Voici le développement de l'éruption en avril 2010.

--> Jeudi 1er avril 2010

Comme la situation est stable, l'accès a été rouvert au public dans l'après-midi. Les deux fissures semblent alimentées par la même source de magma. Celui-ci remonte du tréfond de la terre par la même cheminée. La nouvelle rangée de cratères est orientée nord sud. Dès que le brouillard s'est levé ce matin, les reporters ont décollés pour nous rapporter ces impressionnantes images : voir la vidéo et les photos de Ragnar Axelsson sur mbl.is




Le soir, au crépuscule, les visiteurs sont venus très nombreux sur le site de la nouvelle fissure. Au point que les feux arrières des 4x4 donnaient l'impression d'une nouvelle coulée de lave sur la webcam de Fimmvorduhals. Vers 20h50, les fontaines ont redoublé de puissance. La police a dénombré environ 250 véhicules tout terrain sur le site soit 1000 à 1200 personnes aujourd'hui. On se serait cru sur un parking de supermarché bondé.

--> Vendredi 2 avril 2010

Le débit de lave a augmenté depuis l'ouverture de la deuxième fissure et il n'est pas prudent de s'approcher des coulées de lave. Les nouvelles fontaines projettent la lave et les cendres incandescentes jusqu'à 100 m de hauteur et les cascades de lave sont plus éclatantes qu'avant. Deux vidéos du Morgunbladid montrent la nouvelle fissure et ses fontaines de lave. Voir 1 et 2.
La Protection Civile a donné les coordonnées GPS de deux collines d'où les visiteurs pouvaient admirer le spectacle en toute sécurité. En fin de journée, le temps s'est gâté et une tempête de neige a empêché de profiter du crépuscule.

--> Samedi 3 avril 2010

L'éruption est stable. Les touristes affluent de l'étranger. La lave progresse vers Thorsmork ... Que du bonheur pour le tourisme et l'économie du pays. Néanmoins, un danger menace les visiteurs. La lave qui s'est répandue sur une vaste surface a fait fondre beaucoup de neige et de glace. Une fissure de 600 m de long s'est formée dans la glace au nord-est. L'eau s'y accumule en formant un lac. Toute la zone située aux alentours est dangereuse.

--> Dimanche 4 avril 2010

Beau temps froid et sec. Ciel dégagé. Une nouvelle colonne de vapeur semble indiquer que la lave s'épanche maintenant aussi vers l'ouest des cratères. Elle a rencontré des plaques de glace dont la brusque fonte a provoqué la hausse du débit de la rivière Hvanná.

--> Lundi 5 avril 2010

Temps bouché. Visibilité nulle. Seule l'activité sismique indique que l'éruption se poursuit. Avis de tempête sur la région avec rafales de 70 à 90 km/heure. Un rayon de soleil a enfin traversé la purée de pois peu avant 20h révélant une vallée de Thorsmork entièrement recouverte de neige.

--> Mardi 6 avril 2010

Le temps est toujours exécrable. La webcam de Fimmvorduhals est hors service pour cause de maintenance. Le site de l'éruption est caché par les nuages. À 15h32, un puissant séisme de magnitude 3,6 a été enregistré à 6 km au sud-ouest de Basar çàd à proximité des cratères. Le foyer de cette secousse se trouverait à 3 km de profondeur. Ça bouge toujours là dessous.

Les équipes de secours qui recherchaient 3 touristes islandais égarés depuis lundi ont retrouvé la première femme vivante, épuisée et gelée vers 16h00. Elle marchait seule sur la piste F210 de Emstrur. Ses deux compagnons ont eux été découverts plus tard morts de froid. Ils étaient venus voir l'éruption en 4x4 dimanche soir et se sont perdus dans les Highlands. Ils ont appelé les secours lundi vers 1h00 avant de retrouver une piste à 6h30 du matin. Hélas, ils se sont encore plus éloignés dans la mauvaise direction. La voiture est tombée en panne d'essence dans une zone non couverte par le réseau téléphonique. Lundi midi, l'homme de 55 ans est parti chercher de l'aide à pied. Ne le voyant pas revenir, les deux femmes ont quitté le véhicule mardi matin l'une après l'autre. La plus jeune (33 ans) a parcouru 9 km avant d'être retrouvée. La plus âgée (43 ans) a été découverte vers 17h00, morte à 700 m à peine de la voiture. Quant au chauffeur, son corps a été retrouvé à 21h30 à 5 km de la voiture. Venus en Honda SUV, ils n'étaient pas équipés pour marcher dans des conditions hivernales. Voir carte. Légende : 1) situation supposée lors du 1er appel au secours - 5) femme retrouvée vivante - 6) voiture - 7) femme morte - 8) homme mort. Cette nouvelle jette un froid et rappelle que le climat en Islande peut être meurtrier.

--> Mercredi 7 avril 2010

Le beau temps est enfin revenu. Une nouvelle webcam a été placée au sommet du Valahnjukur. Cette montagne s'élève au dessus de Langidalur juste en face de l'embouchure du canyon de Hvannargil d'où la lave devrait surgir dans les prochains jours. Voir carte. Pour l'instant, c'est la rivière Hvanná qui en sort. Aucun changement majeur n'est survenu pendant que la tempête faisait rage. Hier, il y a eu en fait deux gros séismes à 5 secondes d'intervalle. Le premier d'une magnitude de 3,6 a eu lieu à 15:32:19 sur le site de l'éruption à 2,7 km de profondeur. Le deuxième de magnitude 3,7 a eu lieu à 15:32:24 à 1,2 km au sud-est de Godabunga et son foyer se trouvait à 4,5 km de profondeur. La webcam de Fimmvorduhals est de nouveau en service. On y découvre qu'un cone de scorie s'érige petit à petit autour de la deuxième fissure.

--> Jeudi 8 avril 2010

Il a de nouveau neigé à Fimmvorduhals ce matin. Une couche blanche a recouvert les cendres noires redonnant au paysage sa pureté hivernale. Les nuages défilent rapidement alternant éclaircies et averses de neige. Si en vous connectant à la webcam vous ne voyez qu'un écran gris, pas de panique, c'est le blizzard. Le nouveau cratère reste très actif tandis que le plus ancien a cessé de projeter de la lave. Elle bouillonne toujours dans le fond mais il n'y a plus d'explosion ni de fontaine. Le cratère original est en train de refroidir maintenant que la seconde fissure draine la majorité du magma. Située en contrebas de la première, elle offre au magma un chemin plus aisé et plus court vers la surface. La lave ne s'écoule plus que de la seconde fissure. Une large coulée s'étend à l'ouest du canyon de Hvannargil et avance d'1 à 2 km par heure selon Iceland Review Online. L'info me paraît erronée sinon la lave aurait déjà atteint Thorsmork. Il est quasi impossible que la lave progresse de 25 mètres par minute.

--> Vendredi 9 avril 2010

Alors que Fimmvorduhals est toujours caché dans les nuages, la carte des coulées de lave a enfin été mise à jour sur le site de l' Institute of Earth Sciences en date du 7/04/10 à 3h30. On voit que depuis une semaine, la lave n'a quasi plus progressé dans les deux canyons mais s'est plutôt étalée autour des 2 fractures. Elle couvre à présent 1,27 km² sur une épaisseur de 10 à 20 m et est toujours bien loin d'atteindre Thorsmork. La vision en 3D est encore plus explicite.

--> Samedi 10 avril 2010

Puisque le site éruptif est toujours noyé dans le brouillard, voici quelques chiffres fournis d'après les dernières mesures du 7 avril. Le cone de scorie qui s'est formé autour du premier cratère a atteint une hauteur de 82 m depuis le début de l'éruption, donnant à la nouvelle montagne toujours sans nom une altitude de 1067 m au dessus du niveau de la mer. Le deuxième cratère a grandi de 47 m en 1 semaine et atteint 1032 m d'altitude. Les deux cratères ont projeté ensemble un total de 24 millions de m³ de matière dans les airs et vomi en moyenne 15 m³ de lave par seconde soit 30 à 40 tonnes par seconde. Vous voulez encore plus de chiffres ? Bien passons à la composition des gaz. Selon les analyses des 1er et 2 avril, le volcan produit par jour 30 tonnes d'acide fluorhydrique (HF) et 3000 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) dont 70% sont exhalés par la seconde fissure. La composition des gaz émis par les 2 fissures est fort similaire et composée majoritairement d'eau (>80%), de dioxyde de carbone (<15%) et de dioxyde de soufre (<3%).

--> Dimanche 11 avril 2010

Mais que se passe-t-il là haut ? Voilà 4 jours qu'on n'y voit goutte. Les séismes ont quasi cessé et les stations GPS ont enregistré un déplacement de 2 à 3 cm dans le sens d'un dégonflement du volcan. Ces deux indices laissent à penser que le magma ne monte plus et que sa pression sur la croûte terrestre diminue mais on est encore loin de la position initiale. Calme provisoire ou extinction des feux ? Seule une éclaircie pourrait nous en révéler davantage.


Pour les fanas de chimie, l'analyse de la composition de la lave, des cendres et du verre volcanique a été publiée en islandais sur le site de l'Institut des Sciences de la Terre. "Hraun" signifie lave. "gjoska" cendre et "gjoskugler" verre volcanique càd obsidienne ou cheveux de Pélé. Ce sont des gouttelettes de lave très fluide, étirées par le vent en filaments coupant comme du verre. En effet, en refroidissement brusquement, la lave n'a pas le temps de cristalliser et donne donc une roche amorphe, vitreuse, noire, compacte et sans bulle. Je rappelle que le verre n'est autre que du SiO2 chauffé à température de fusion, façonné puis refroidi brutalement dans un bain d'eau.

--> Lundi 12 avril 2010

Le plafond nuageux s'est enfin levé pour révéler ... et bien pas grand chose. L'activité volcanique est faible voire nulle. La webcam de Fimmvorduhals est une fois de plus déconnectée pour cause de maintenance. Aucun panache, pas de nuage de cendre à l'horizon. Bref le calme plat si ce n'est que l'activité sismique a repris un peu dans la matinée avec une secousse de magnitude 3,2.

Hier, les équipes de secours ont dû aller chercher deux randonneurs allemands bloqués depuis 3 jours par le mauvais temps dans le refuge de Baldvinsskáli en contrebas du col de Fimmvorduhals. Non seulement, ils ont raté leur avion mais n'ont même pas pu entrevoir l'éruption vu la tempête.

--> Mardi 13 avril 2010

L'Eyjafjoll ne montre plus le moindre signe d'activité. Ce midi, un pilote a survolé le site éruptif n'observant plus aucune coulée de lave ni même de magma au fond des 2 cratères. Tout semblait solidifié à la surface. Il a noté tout au plus quelques jets de vapeur dans le canyon de Hrunagil où l'eau semble s'écouler sous la lave. Il est trop tôt pour affirmer que l'éruption est définitivement terminée mais pour l'instant elle s'est arrêtée. Deux équipes de scientifiques sont en route pour étudier cela de plus près. L'une va inspecter les cratères via le plateau de Morinsheidi, l'autre se dirige vers la coulée de lave de Hvannargil pour mesurer les gaz émis. Il y a encore eu quelques petits séismes épars et peu profonds dans la région au cours de la journée. Personne ne peut prédire la suite.

--> Mercredi 14 avril 2010

Youpi, c'est reparti ! Avec un tremor pareil, pas de doute, le magma se fraie un nouveau passage vers la surface. Malheureusement cette fois je crains que ça ne sorte sous la calotte du glacier.

Lire la suite à la page 4

--> VIDEOS et PHOTOS remarquables

En plus des liens déjà disséminés dans le compte rendu journalier, je vous ai sélectionné quelques vidéos et galeries photos qui valent le détour. Les images sont magnifiques et illustrent un aspect particulier de l'éruption.

Vidéo 1 : vision aérienne de la cascade de lave qui se jette dans le canyon de Hvannargil

Vidéo 2 : panaches de vapeur se dégageant du canyon de Hrunagil

Vidéo 3 : vision diurne des cratères actifs d'où jaillissent des fontaines de lave rougeoyante

Vidéo 4 : une pure merveille que je vous laisse découvrir ...

Vidéo 5 : quand on parle de cascade de feu, on ne vous ment pas ! Voir aussi la vidéo de nuit

Vidéo 6 : encore de belles images aux superbes couleurs

Vidéo 7 : un bon montage, de belles images variées sur une musique reposante

Vidéo 8 : encore de belles images inédites et bien tournées

Vidéo 9 : images de l'ouverture de la deuxième fissure le 31mars

Vidéo 10 : allez, une dernière qu'il aurait été dommage de ne pas mentionner

Galerie de Þröstur Jón Sigurðsson : époustouflantes photos à partir de la page 2

Galerie de Christopher Lund : ce n'est plus de la photo professionnelle, ça devient de l'Art !

Galerie de Martin Rietze : du top niveau par l'auteur de Alien Landscapes on Planet Earth

Galerie de Steini Fjall : encore du top niveau dans le portfolio Volcanic Eruption

Eruption mars 2010 - Evolution de l'éruption à Fimmvorduhals en avril 2010 - Eruption sous glaciaire
 

Textes et Photos : copyright France Demarbaix - Toute reproduction interdite - Tous droits réservés